Luxations et instabilité d’épaule

Diagnostic, symptômes et traitements

L’instabilité de l’épaule est une pathologie handicapante et douloureuse qui survient généralement à la suite d’une ou plusieurs luxations de l’épaule, autrement dit à une épaule déboitée ou disloquée.

Qu’est-ce qu’une luxation de l’épaule ?

L’articulation de l’épaule au niveau de la tête de l’humérus (os du bras) se déboite et vient se déplacer en dehors de sa position habituelle. Elle survient généralement à la suite d’un traumatisme sportif, d’une mauvaise chute ou bien d’un accident. Les mouvements sont alors difficiles à exécuter et la douleur est forte : prenez rapidement rendez-vous avec un chirurgien de l’épaule.

Quels risques après un premier épisode de luxation d’épaule réduit ?

Il y a trois risques pour le quotidien des patients après un premier épisode de luxation d’épaule.

La récidive : le risque est plus important chez un patient très jeune. Ainsi, on estime en moyenne à 80% le risque de récidive chez un patient de moins de 20 ans, à 75% aux alentours de 23 ans, pour chuter à 27% à 30 ans.

La rupture des tendons de la coiffe : Cette complication est négligeable avant 30 ans, mais doit être dépistée systématiquement par une échographie lorsque la luxation survient après 40 ans. En effet on retrouve une lésion de la coiffe dans 30% des cas après 40 ans.

La lésion de nerf : Cette complication est heureusement rare. De surcroît une lésion de nerf est le plus souvent transitoire. Cependant il faut savoir la reconnaître, la surveiller, et éventuellement la traiter si elle persiste.

    Qu’est-ce qu’une instabilité d’épaule ?

    L’épaule est instable lorsque le patient décrit 2 épisodes de luxations d’épaule, ou une vraie luxation accompagnée d’une sensation d’instabilité persistante malgré une rééducation bien conduite.

    Des lésions anatomiques peuvent être retrouvées sur le scanner : ces lésions sont des séquelles de luxations anciennes, et elles favorisent une instabilité et des luxations futures

      Chirurgie de l'épaule au Centre Main Épaule Méditerranée à Marseille

      Pourquoi stabiliser une épaule ?

      Il est maintenant établi qu’une épaule instable doit être stabilisée chirurgicalement.

      Les raisons motivants cette chirurgie sont multiples :

      Pour éviter une nouvelle luxation, qui peut arriver dans des situations gênantes : dans l’eau par exemple.

      Car chaque luxation présente un risque de lésion nerveuse.

      Car plus l’épaule est instable longtemps, plus elle est à risque d’évoluer vers l’arthrose.

        Quelles sont les chirurgies possibles pour soigner une instabilité d’épaule ?

        Deux techniques sont possibles pour stabiliser une épaule :

        Une chirurgie de réparation de “parties molles” dite de Bankart. La sangle fibreuse antérieure qui “retient” l’épaule est réparée, sous arthroscopie, par des petites ancres.

        Une chirurgie dite de la “butée coracoïdienne, de Latarjet”. Un fragment osseux de la coracoïde est positionné en avant l’épaule, accompagné du tendon qui s’insère dessus, afin de permettre un triple verrouillage de l’épaule. L’efficacité de la chirurgie de type butée est fiable dans le temps avec une récidive à distance dans seulement 5%

        L’efficacité de la chirurgie arthroscopique de Bankart sur une épaule instable dépend des lésions constatés et du patient. Le chirurgien évalue donc au cas par cas l’indication d’une chirurgie de Bankart qui est plus simple techniquement, et ne nécessite pas de prélèvement de fragment osseux.

          Doit-on se faire opérer après un premier épisode de luxation d’épaule ?

          Dans la majorité des cas, il n’est pas nécessaire d’opérer un premier épisode de luxation.

          Néanmoins, il existe deux cas pour lesquels la chirurgie est discutée :

          Lorsqu’un gros fragment d’os a été fracturé et déplacé lors du premier épisode de luxation. Il est alors recommandé de réaliser une réinsertion de ce fragment osseux.

          Chez un patient jeune et sportif, moins de 22 ans, une chirurgie de réparation aiguë des lésions entraînées par le premier épisode de luxation est maintenant discutée.

          Pour rappel : un patient de moins de 20 ans a 80% de chance de récidiver et un patient de moins de 23 ans 75%. Après une réparation en aigue, ces patients ont alors 85% de chance de retrouver une épaule stable. Il s’agit d’une discussion avec le patient et sa famille, au cas par cas.

            Instabilité et Luxations d'épaule

            POSER VOTRE QUESTION SUR L’INSTABILITE D’EPAULE

            Nos chirurgiens vous répondent 

            0 commentaires

            Soumettre un commentaire

            Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

            Une prise en charge axée sur :

            Une relation de proximité

            Une expertise

            Une prise en charge de la douleur

            Un retour rapide à la mobilité