Bursite et Conflit sous acromial

Diagnostic et traitement par arthroscopie

La bursite et le conflit sous acromial sont des diagnostics qui sont parfois trop rapidement posés. Ils sont parfois la cause, mais souvent la conséquences d’une pathologie sous jacente (tendinite, rupture tendineuse, calcification).

Le traitement est principalement rééducatif et infiltratif, mais il peut parfois nécessiter une prise en charge chirurgicale : le CMEM vous en parle.

Qu’appelle-t-on une bursite sous acromiale ?

La bursite sous acromiale est une inflammation de bourse, espace de glissement de l’épaule, qui se situe entre l’acromion et les tendons de l’épaule (tendons de la coiffe).

Cette bursite peut être une conséquence de plusieurs pathologies :

Doit-on opérer une bursite ?

La bursite étant une conséquence d’une autre pathologie, on n’opère pas spécifiquement une bursite. En revanche, parfois il est nécessaire de traiter la cause afin de se débarrasser de la bursite.

Bursite sous acromiale

Qu’est-ce qu’un conflit sous-acromial ?

Les tendons de l’épaule cheminent de l’omoplate vers l’humérus sous une arche qui est osseuse et fibreuse. Cette arche est composée de l’acromion, et du ligament acromio-coracoïdien.

Et lors des efforts en abduction, c’est-à dire le bras levé sur le côté : les tendons viennent “frotter” sur cette arche.

Frottement douloureux le bras levé sur le côté

C’est ce frottement, lorsqu’il est douloureux, qui est appelé “conflit sous acromial”. Et avec le temps et l’inflammation, l’acromion peut réagir à ce conflit, et devenir plus “crochu”, augmentant ainsi le conflit.

Classification de Bigliani des acromions “agressifs”

Classification de Bigliani des acromions « agressifs »

Ce conflit sous acromial est à l’origine de douleurs d’épaule, d’inflammation, de bursite et parfois de rupture de tendons de la coiffe.

Conflit sous-acromial

Comment traite-t-on un conflit sous acromial ?

Tout dépend de l’évolution de ce conflit.

  1. Lorsque le conflit est débutant, avec des tendons intacte, du repos : un recentrage dynamique par kinésithérapie et des infiltrations peuvent être utiles et suffisantes.
  2. Lorsque les douleurs persistent malgré un traitement médical bien conduit, et lorsque les tendons sont déjà rompus : une chirurgie peut être nécessaire.

Chirurgie sous arthroscopie

Cette chirurgie est réalisée maintenant sous arthroscopie et consiste en plusieurs étapes :

Résection de l’inflammation sous acromial, exérèse de la bursite, et le plus souvent ténotomie et ténodèse du tendon du long biceps qui est articulaire et très inflammatoire voir déjà abimé.

Acromioplastie, c’est-à-dire régularisation de l’os de l’acromion qui est à l’origine du conflit. Et régularisation du ligament acromio-coracoïdien participant aussi à ce conflit.

Et si besoin, réparation des tendons dans le même temps

POSER VOTRE QUESTION SUR LA BURSITE
ET LE CONFLIT SOUS ACROMIAL

Nos chirurgiens vous répondent 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Une prise en charge axée sur :

Une relation de proximité

Une expertise

Une prise en charge de la douleur

Un retour rapide à la mobilité